Subscribe via RSS Feed

Les Cafés Images en 2007

Publié dans Les Cafés par le 11 novembre 2013

_JPD0002_out

Les Cafés Images en 2007

Samedi 1er décembre 2007
Signatures, maison de photographes

Pour ce Café Images de décembre, Frédérique Founès et Marie Karsenty sont venues nous présenter Signatures : “ni agence, ni collectif, Signatures est une maison de photographes.”

Signatures est la mise en commun des expériences de trois professionnelles de la photographie au service de quarante photographes.

Sa vocation est la diffusion et la production de reportages sur les faits de société, la vie quotidienne, la politique et l’économie pour la presse, la communication et les institutions.

 


Samedi 27 octobre 2007
L’association Ville ouverte nous ouvre ses portes !

Lieu de création, de diffusion et de réflexion sur la ville et l’architecture, l’association Ville Ouverte rassemble et fait vivre une documentation de grande qualité pour promouvoir la connaissance de la ville et de son histoire à travers le médium photographique.
Pour ce Café Images du 27 octobre, Françoise Morin nous a accueilli dans les locaux de Ville Ouverte pour nous faire découvrir l’association, son fonds photographique et ses actions.
Nous y avons découvert la très belle exposition d’Aymeric Fouquez, Nord.
Les photographies ont été réalisées dans le Nord, la Somme et le Pas-de-Calais où se sont déroulés la plupart des affrontements lors de la première guerre mondiale. L’intérêt d’Aymeric Fouquez pour les cimetières érigés appartenant aux anciens pays belligérants s’est porté sur leur incursion dans la campagne française. Le photographe nous invite à une réflexion sur le paysage, à savoir comment s’inscrivent ces « parcelles » particulières, presque un siècle plus tard sur le territoire souvent hostile des grandes plaines agro-industrielles du Nord de la France.

Exposition « Nord », Aymeric Fouquez, du 16 octobre au 14 décembre 2007

 


Samedi 6 octobre 2007
Autour du livre de photographie

Nous avons choisi de centrer les discussions lors de ce Café sur le livre de photographie : les éditeurs de photographie – petits et grands -, les tendances, les succès, les pépites et les trésors de ce secteur de l’édition…

Certains avaient apporté des livres de photographie, ce qui nous a permis de découvrir de nouveaux ouvrages, de partager l’enthousiasme pour tel ou tel livre, ou bien des critiques…

 


Samedi 1er septembre 2007
Les Gervaisiens, 2005-2007, Rencontre avec le photographe Jean-Etienne Fortunier

« Les Gervaisiens n’est pas une série de portraits. C’est d’abord une expérience de la photographie sur son terrain naturel : la vie contemporaine. A l’heure du numérique, subsiste-t-il dans le public un besoin d’être photographié ? Quelle confiance accorde-t-on à son regard de professionnel de l’image ? Sa production à-t-elle encore des qualités désirables aux yeux du plus grand nombre ?

Pour travailler dans l’espace public pour mes commandes d’architecture, j’ai eu à constater – cela n’étonnera aucun professionnel – de nombreux malentendus sur ma fonction : paparazzi, espion… intentions qui me sont bien étrangères ! La présence d’un appareil inquiète le passant, l’indispose même jusqu’à prendre parfois une tournure conflictuelle : “Si je vois ma photo, je te fais un procès” ! Fantasmes, phobie de la surveillance, droit à l’image, pratique individuelle massive de la photo numérique : y a t-il un avenir à photographier le quotidien ? La rue est-elle encore praticable ? L’image n’est-elle pas mise en cause dans sa capacité à représenter ? Questions sensibles !

Lassé d’être pris à partie, j’ai voulu tenter une expérience : poser mon appareil à la vue de tous, et mettre mon métier à la disposition du public. Là où certains partent bout du monde, dans l’imaginaire du Grand Reportage, j’ai opté pour un exotisme minimal : Le Pré St-Gervais, Seine St-Denis. Entre le périphérique, Pantin et Les Lilas : l’aventure serait-elle au coin d’une rue du “Pré” ?

Fort du soutien de l’association des commerçants Gervaisiens, et à la faveur d’une de leurs animations, j’ai improvisé un studio de rue à la manière d’un photographe ambulant : tente de jardin, fond tissu, une chambre sur pied…
entrez si vous voulez !
Principes de fonctionnement démocratiques et naturalistes : échanger 1 photo pour 1 Euro par personne, instituer un accord écrit, s’abstenir de directives, se concentrer sur un enregistrement “straight”…et faire confiance au réel pour être surpris.

Même en pariant sur un effet d’aubaine économique, j’ignorais quel accueil serait réservé à mes débuts dans l’exercice du portrait…10 ou 100 modèles ? Après 4 séances, c’est près de 300 Gervaisiens qui se sont spontanément prêtés au jeu : couples, enfants, familles, jeunes, anciens…ce qui fait une société ?
Dans le contexte d’un territoire qui mixe les origines géographiques et sociales (immigration, gentryfication) l’ensemble obtenu prend la tournure d’un échantillonnage de cette société multiculturelle dont on parle tant : le melting-pot français ?

Quel est le ressort du succès du studio populaire ? La bonne affaire ? L’illusion de maîtriser son image ? Simplement une bonne nouvelle : les gens aiment toujours se voir en photo ! Ou ce mot d’Alphonse Allais (Jules Renard ?) “Si je ne pense pas à moi, c’est que je ne pense à rien” ». Jean-Etienne Fortunier

 


Samedi 2 juin 2007
Le Dictionnaire mondial des images, Présenté par son directeur d’ouvrage, Laurent Gervereau

Le Dictionnaire mondial des images, paru en novembre 2006 chez Nouveau Monde Editions, est un défi gigantesque, un travail jamais entrepris auparavant. Alors que notre monde a basculé et place journellement chacun face à des images de toute nature, cet ouvrage répond à la nécessité nouvelle de comprendre comment fonctionne l’accumulation planétaire des formes visuelles et leur circulation accélérée. Cela concerne les arts mais aussi tous les types d’images.

Ce livre est un travail inédit rédigé par de grandes signatures et de brillants jeunes chercheurs, spécialistes issus de tous les continents. Il innove par beaucoup d’aspects, faisant exploser les catégories et les barrières nationales. Il propose des perspectives neuves sur les circulations d’images, les influences réciproques. Il rassemble des synthèses et des repères sur des sujets concernant toutes les civilisations et tous les supports (cinéma, photo, affiche, peinture, télévision…)

Laurent Gervereau, Président de L’Institut des Images, auteur de très nombreux ouvrages sur le décryptage de tous les types d’images ainsi que de plusieurs sites internet et disques multimédia sur l’analyse du visuel, a dirigé le Comité éditorial de ce dictionnaire. Il nous a présenté l’objectif et les choix éditoriaux de cet ouvrage, lors d’une matinée passionnée et animée.

 


Samedi 5 mai 2007
Reza et son action en Afghanistan

Ou comment un photographe décide d’outrepasser sa mission de « rendre compte » pour tenter d’agir sur les réalités dont il est le témoin.

« Photoreporter depuis trente ans, je tente de raconter l’histoire de notre monde. Depuis 2001, j’ai fondé l’association humanitaire Aina, qui contribue à l’émergence de société civile par des actions dans les domaines de l’éducation (en priorité celles des enfants et de femmes), l’information et la communication. Aina favorise le développement des médias indépendants et l’expression culturelle comme fondements de démocratie, en Afghanistan, au Bangladesh… »

Photoreporter et fondateur de l’ONG Aina, Reza, lors d’un café, très riche émotionnellement, est venu témoigner de son action en Afghanistan et nous expliquer les missions d’Aina, association humanitaire «de troisième génération». Très active, cette association répond à une charte éthique précise : favoriser le processus de démocratisation et participer à la construction ou à la reconstruction de la société civile dans les pays où elle est présente.

Les actions d’Aina s’inscrivent dans le respect des droits de la Femme, de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, de la Déclaration des Droits de l’Enfant et des coutumes de chaque pays d’intervention. Elles s’adressent à l’ensemble de la population sans discrimination aucune, notamment de sexe, de religion ou d’origine. Aina s’attache particulièrement à impliquer les femmes et les enfants.

 


Samedi 31 mars 2007
« Les Années Staline » de Mark Grosset & Nicolas Werth

Kathleen Grosset nous a présenté cet ouvrage, en présence de Nicolas Werth et de Aline Manoukian qui fût l’assistante de Mark.

Les Années Staline retrace, sur deux modes, l’histoire du régime soviétique stalinien, de la fin des années 20 à la mort de Staline en 1953.
Un texte de Nicolas Werth, le spécialiste de l’Union soviétique, restitue les temps forts de cette période : les années 30, vers le socialisme et la modernité, mais aussi années de la «Grande Terreur», des déportations et procès, puis l’épreuve de la «grande guerre patriotique», et enfin la sortie de la guerre et le stalinisme conquérant.
En miroir de ce texte, des photos, provenant d’archives publiques ou de collections privées, collectées depuis plusieurs années par Mark Grosset dans toute l’ex-Union soviétique. Images officielles d’un peuple à la conquête du bonheur socialiste, d’une jeunesse riche d’avenir, de la construction industrielle, agricole, architecturale d’un pays, mais aussi images de la répression, de la famine, des goulags, des réalités quotidiennes terribles.
Des grands mouvements photographiques des années 30 à l’esthétique du réalisme socialiste triomphant, ces 250 photos, pour la plupart inédites, sont des documents majeurs pour comprendre l’histoire russe du XXe siècle.

 


Samedi 3 mars 2007
Discussion

Une nouvelle occasion de rassembler les membres de l’association qui souhaitent se rencontrer pour échanger idées et points de vue sur les images : photographie, arts graphiques, arts plastiques, évolutions technologiques et images numériques, questions juridiques, marché de l’art, etc.

 


Samedi 3 février 2007
Présentation des portfolios des adhérents

 En 2007, la présentation des portfolios des adhérents s’est effectuée lors d’un Café Images. L’occasion de découvrir les portfolios de Daniel Besson, Jean-Pierre Evrard, Bruno Benedicte et Bernadette Bessié…

 


Samedi 6 janvier 2007
Préparation du week-end de visite à Bruxelles organisé par Alain Galet

Ce Café Images fut consacré à la préparation du week-end à Bruxelles, organisé par Alain Galet pour les Gens d’Images.
Prévu pour le week-end du 10 et 11 mars, cette visite fit découvrir à un groupe de Gens d’Images les lieux de la photographie à Bruxelles et Charleroi.