Subscribe via RSS Feed

Les Cafés Images en 2009

Publié dans Les Cafés par le 10 janvier 2014

cafe_nov09_medium

Les Cafés Images en 2009

Samedi 5 décembre 2009
Ateliers du regard
Galerie Esther Woerdehoff

Martine Ravache présentera les « Ateliers du regard », ateliers de lecture d’images et d’écriture organisés pour ceux qu’intéressent l’analyse et une connaissance plus approfondie des images. Martine Ravache est Diplômée de l’Ecole du Louvre, critique de la photographie (Connaissance des Arts, Beaux-Arts magazine…), journaliste, iconographe de la Cité de la Musique, auteur de plusieurs ouvrages à propos et à partir de la photographie dont « Enquête sur portraits » (Editions Filigranes, 1998), « Le fleuve des sables »(Editions du Chêne, 2002) , « L’album photo des Français » (Editions du Chêne, 2004), « Les années cool » (Editions du Panama, 2006).

 


Samedi 7 novembre 2009
Rendez-vous annuel autour des livres de photographies
Librairie Artcurial

Géraldine Martin, directrice de la librairie Artcurial, nous recevra pour un café images centré autour des livres de photographies. La librairie Artcurial, située dans l’Hôtel Dassault, qui abrite également une maison de vente aux enchères, une galerie et un café, est devenue en six ans une référence incontournable en matière de livres de photographies. Avec plus de 1200 titres en stock, elle offre un très grand choix de monographies, surtout sur les photographes des trente dernières années. Elle propose également un rayon de livres épuisés qui permet à l’amateur de trouver le livre qui lui manque.

 


Samedi 3 octobre 2009
Rappels sur l’histoire, la technique et la pratique photographique avec Jean-Pierre Maffre
Galerie Esther Woerdehoff

Photographe de formation (Ecole Louis Lumière), Jean-Pierre MAFFRE a travaillé comme conseiller et formateur sur les films de photographie argentique pour les arts graphiques, la reproduction de plans, la sismographie et la photographie aérienne. Il est actuellement formateur sur les logiciels de PAO (publication assistée par ordinateur) et plus particulièrement, pour ce qui nous concerne, sur Photoshop®, Lightroom®, DXO optics® et sur la gestion des couleurs. Il forme essentiellement des graphistes et des photographes. En nous faisant profiter de son savoir-faire et de ses supports de cours, il nous permettra d’approfondir le fonctionnement de notre appareil photo numérique, de son optique et le traitement des images dans les logiciels DXO optics® et Lightroom®. La séance débutera par un bref rappel de l’histoire de la photographie et de la sémiologie de l’image.

 


Samedi 4 juillet 2009
Café de la mairie, place Saint Sulpice

Ambiance vacances pour ce dernier Cafés Images de l’année, l’occasion de rassembler les membres de l’association qui souhaitent se rencontrer pour échanger idées et points de vue sur les images: photographies, arts graphiques, arts plastiques, vidéo … Nous y discutons création, production, utilisation d’images et mettons en perspective les évolutions numériques, techniques, juridiques, esthétiques qui transforment le monde et ses représentations.Cette fois-ci nous ferons plus particulièrement le point sur les activités de l’association. Toutes les idées, réflexions et contributions seront les bienvenues.

 


Samedi 6 juin 2009
Rencontre avec l’Association Fetart
Café de la Mairie, place Saint-Sulpice

l’association Fetart organise des rencontres entre collectionneurs et jeunes artistes photographes et vidéastes.
Née d’un désir de rencontres, de médiation et d’échange autour de l’Art, l’association Fetart organise, depuis mai 2005, des expositions afin de faire découvrir des artistes émergents dans le domaine de la photographie et des arts visuels à un large public. Expositions gratuites et itinérantes, les événements organisés par Fetart ont rencontré un vif succès qui témoigne de la pertinence de la démarche :
• Un tremplin pour les jeunes photographes (première exposition, premier catalogue, premiers regards du public)
• Une opportunité pour le public non averti et les jeunes collectionneurs d’acheter leurs premières œuvres à un prix accessible
• Un vivier de talents dans lequel puisent les acteurs du marché de l’art (galeristes, agents d’artistes…)
• Une gratuité totale pour diffuser l’art contemporain à un large public.

 


Samedi 25 avril 2009
Rencontre avec Pascale Peyret, photographe
Café de la Mairie, place Saint-Sulpice

Pascale Peyret nous a fait découvrir son travail photographique au sténopé à travers un voyage en Chine et la série Green Memory, au sujet de laquelle Marie Gayet a écrit :
« Green Memory, une mémoire vive »

Lorsqu’elle recycle les cartes mémoires des ordinateurs pour ses mises en scène de Green Memory Pascale Peyret souhaite-t-elle mettre en garde contre le culte de la performance prôné par les nouvelles technologies, fascinantes mais amnésiques, ou célèbre-t-elle l’extraordinaire puissance de régénération de la vie organique ?

En évitant les lieux communs de catastrophe annoncée et de discours moralisateur, Green Memory pose des questions de société en totale résonance avec notre monde contemporain et permet d’en appréhender la complexité. Ses scénarios photographiés, potentiellement angoissants mais non dénués d’humour, n’apportent pas de réponse mais suggèrent des pistes de réflexion. Le monde moderne va mal, le monde moderne est malade, mais il peut trouver en lui des solutions. Un retournement est possible, des perspectives peuvent s’inverser, comme le suggère poétiquement R-M Rilke « Vues des anges, les cimes des arbres peut-être sont des racines ».

Dans cet entrelacs de sens, la position du photographe est essentielle. Cadrant au plus près de son sujet, Pascale Peyret parle d’un moment de basculement. Avec un long temps de pose comme contrainte et comme allié pour la prise de vue, la lumière perce à travers la tête d’épingle du sténopé pour fixer la scène. La lumière est aussi le souffle dont la graine a besoin pour germer et croître. C’est là le mystère et l’éblouissement. »

 


Samedi 4 avril 2009
La Photographie russe, présentée par Liza Fetissova
Russiantearoom

Russiantearoom est une galerie créée en 2007 pour promouvoir et distribuer l’art contemporain russe en Europe.
Liza Fetissova, fondatrice et directrice de la galerie nous a reçu dans ses locaux pour évoquer la création de son espace, la photographie russe aujourd’hui, et nous présenter l’exposition « regarde moi dans les yeux », un aperçu très convaincant de l’art du portrait par des photographes tels que Sergey Maximishin ou Oleg Dou.

“Regarde moi dans les yeux” :

Un jeu infini de miroirs, comme dans un palais des glaces : l’objectif et le modèle se regardent, le photographe regarde le modèle, le modèle regarde le spectateur, le spectateur observe le modèle et le photographe à travers l’image.
Qui est le maître dans ce jeu ? Qui est le guide et qui est le guidé ?

Avec l’exposition photographique « Regarde-moi dans les yeux », la galerie RTR vous propose de vous abandonner à ce jeu ensorcelant.
Cette exposition est en même temps une tentative d’étudier la question de l’identité de la photographie russe. A travers des portraits de compatriotes, les photographes représentés ici approchent la loupe de l’œil pour répondre à deux questions en miroir : « qu’est-ce qu’un portrait de Russe ? » et, « A quoi ressemble la photographie russe » ?

Le portrait est, peut être, le genre dans lequel le photographe se livre le plus, jusque dans son intimité. Il nous raconte une histoire d’une manière la plus condensée possible.
C’est en tout cas ce que font, avec leurs écritures distinctes et affirmées, Sergey Maximishin, Evgeny Mokhorev, Igor Savchenko et d’artistes plus jeunes mais pas moins convaincants comme Oleg DOU, Dasha Yastrebova, Margo Ovcharenko, Marina Lapina, Evgeny Petruchansky.

Tous sont des photographes qui affirment dans leur œuvre une préférence pour le portrait, jusqu’à pour certains comme Evgeny Mokhorev, Oleg DOU, Marina Lapina, Margo Ovchenrenko se consacrer exclusivement à ce genre.
En juxtaposant les images d’Evgeny Mokhorev, qui depuis plus de 15 ans met en scène les enfants et les adolescents de Saint-Pétersbourg et celles de Margo Ovcharenko ou Dasha Yastrebova , on commence à retracer l’évolution du regard photographique.
Entre classique, moderne et contemporain, les artistes russes se cherchent, s’expriment et nous livrent des images raffinées, avec une identité forte.”

 


Samedi 7 mars 2009
Le vocabulaire technique de la photographie, sous la direction de Anne Cartier-Bresson. Coédition Marval et Paris-Musées
Le Trait d’union

Anne Cartier-Bresson, qui a dirigé cet ouvrage, nous a présenté cette référence incontournable du monde de la photographie, en présence de quelques uns des auteurs de l’ouvrage.
Paru en mai 2008 et récompensé par le Prix du livre d’art 2008 et par une mention spéciale du Prix Nadar 2008, ce remarquable ouvrage s’est imposé dés sa parution.
Il propose une typologie générale et cherche à définir chaque objet photographique à l’intérieur d’un groupe distinct. La nature matérielle autant que la fonction de l’image dans le processus de fabrication sont ainsi explicitées en près de cent cinquante notices réparties en deux sections :

  • la matière des images;
  • les usages, les fonctions, les modifications des images.

Les illustrations de l’ouvrage, de grande qualité, proviennent de collections prestigieuses ou sont choisies parmi la production d’artistes contemporains qui utilisent les procédés décrits.

 


Samedi 7 février 2009
Présentation des portfolios des adhérents
Le Trait d’union

 


Samedi 10 janvier 2009
Rencontre à la Galerie Vu’

Eric Larrouil, Directeur Général de l’Agence VU’ et Gilou Le Gruiec, Directrice de la Galerie VU’ nous recevrons dans les locaux de la Galerie, où seront encore exposées les images du photographe suédois Lars Tunbjörk.

VU’ s’est définie dès sa création comme une “agence de photographes” plutôt que comme agence photographique, affirmant ainsi la spécificité des identités qui la composent. Son nom, éponyme du célèbre magazine des années 1920 qui révolutionna le concept d’illustration, affiche une filiation ambitieuse. Née au sein du quotidien Libération, elle a progressivement imposé un regard neuf et affirme l’engagement d’intelligence et de créativité de ses auteurs.
Découvrir, favoriser, diffuser mais aussi exposer dans une vaste galerie, l’équipe de VU’ fait d’une aventure collective un laboratoire permanent de réflexion sur les évolutions de la photographie et sa place dans le monde de l’image. De l’actualité immédiate à l’enquête au long cours, de l’œuvre formelle au récit intimiste, les photographes de VU’ dressent depuis vingt ans un panorama pluriel et mouvant de la photographie.