Gens d'Images

niepce_titre.gif

 

niepce_bourcart2010_medium.jpg


Jean-Christian Bourcart

Parcours

Depuis les premières expérimentations dans le laboratoire du lycée de Sainte-Foy-Ia Grande, je savais que je serai photographe. J'ai commencé ma carrière en faisant des «identités» retouchées au crayon gras à même le négatif. Puis je suis monté à Paris et devins photographe de mariage. Je développais en parallèle un travail personnel qui m'a amené à collaborer avec le journal Libération entre 1985 et 1992, photographiant principalement les personnalités du monde du spectacle et de la politique. Puis, j'ai rejoint l'équipe de Rapho et ai réalisé des commandes pour les magazines (L'express, VSD, Paris Match, Fortune...). Parallèlement, une rencontre avec le galeriste Gilles Dusein et la photographe Nan Goldin m'a permis de commencer à montrer mon travail dans les galeries. Depuis, habitant entre Paris et New York, j'ai alterné les commandes (presse et corporate) et les projets personnels, majoritairement photographiques mais aussi écrits (publication en 2008 d'une autobiographie illustrée avec les éditions du Point du Jour) et filmiques (sortie prochaine d'un film de fiction avec Elodie Bouchez). Aujourd'hui, partiellement à cause, ou grâce aux bouleversements du métier,il semble que je puisse me consacrer à mes recherches personnelles.

Photographier les gens, leurs activités, leurs traces, est pour moi une façon adéquate d'être parmi eux tout en variant d'une série à l'autre les paramètres de la formule de Maurice Merleau-Ponty: «Mon corps est à la fois voyant et visible».

Pendant longtemps, il s'agissait de dévoiler des mondes secrets, rejetés ou trop fugaces pour que l'on y porte attention. Parfois, je bondissais sur mon sujet, parfois, je le traquais en cachette et lui volais son image. Il y avait souvent des sentiments de transgression, de clandestinité, d'obsession, de mouvement. Parfois, le manque primordial, la blessure narcissique, le désir impossible de l'Autre suintaient.

Maintenant, je suis plutôt fasciné par la nature instable de ce qu'on appelle réalité. La photographie est un merveilleux outil pour interroger notre présence/absence au monde. Il me semble important de questionner aujourd'hui nos pratiques, reconnaître la subjectivité de notre perspective, ainsi que l'aspect spectaculaire des médias auquel nous participons, et de proposer des formes nouvelles de narration, plus personnelles, interactives, inclusives, tout en recherchant un équilibre toujours fragile entre des perspectives poétiques, psychologiques et politiques.

Les images -ainsi que les sons, les idées...- sont des objets instables qui se démultiplient,se fractionnent, se transforment et se mélangent comme dans un immense kaléidoscope que nous appelons réalité. Ce qui m'intéresse, c'est de proposer des projets qui se déclinent dans une multitude de réseaux -presse, cinéma, galeries, livre, Internet -et qui participent à la nouvelle fluidité et au décloisonnement général des formes de représentation. Je photographie pour avoir une excuse pour regarder. Je photographie pour saisir ce qui n'est pas accessible autrement. Je photographie parce que ça fait moins de dégât que le tir à la mitraillette. Je photographie pour pouvoir oublier. J'aimerais que mon travail soit comme regarder à travers une porte entrouverte, où les histoires ne sont pas articulées ou expliquées, mais restent plutôt secrètes, laissant au spectateur le soin de discerner, de découvrir et d'imaginer.


 

Jean-Christian Bourcart

lauréat du prix Niépce 2010

voir la galerie photo >

Présentation de ses travaux:


Expositions personnelles 2010

"Camden, NJ," Museum fĂĽr Photographie Braunschweig, Galerie VU', Paris "Camden, NJ," Andrea Meislin Galerie, New York "10th Intemational photo Exhibition,"Shanghai "Trafflc" Photaumnales, Bauvais "Camden, NJ,' Images'10 festival, Vevey

2009

"Camden, NJ,' Photo Phnom Pen, Centre Culturel Français de Phnom Penh 'Camden, NJ,' Centre Juliobona de Lillebonne, Normandie "Camden, NJ', Rencontres Photographiques d'Arles "Trafflc, Stardust," Galerie Vu, salles du Méjan, Arles

2008

"Le plus beau jour de la vie," Rencontres Photographiques d'Arles Scéne Pluridisciplinaire du Séchoir, La Réunion

2007

"Stardust," Andrea Meslin Galerie, New York Musée du Jeu de Paume, Paris "Stardust," Chrysler Museum, Norfolk, Si Fest-Savlgnano Immagini, Italy Galerie Elaine Levy, Bruxelles Art Project Room, Lisboa

2006

"Trafflc," Fototeca, Monterrey, Mexico "Stardust," Alliance Francaise, Monterrey, Mexico "Trafflc," Museu da Imagem, Braga, Portugal

2005

"Trafflc," Alvaro Roquette, Lisboa, Portugal

2004

"Traffle," Galerie LĂ©o Scheer, Paris "Metamorfoses do real," Encontros da Imagem, Braga, Portugal

2002

"Le plus beau jour de la vie," Kagan Martos Galerie, New York "Le plus beau jour de la vie," Terre d'images, Biarritz

2001

"SI près, si loin,"galerle Serge Aboukrat, Paris "Forbidden city," galerie Catherine Bastide, Bruxelles 2000 "Forbidden City," Kagan Martos Galerie, New York Galerie du Jour, Paris

1999

"Cité interdite," galerie Serge Aboukrat, Paris "Forbidden City," Reflex galerie, Amsterdam

1996

"Résurgences gratinées," Catherine Fay, Paris

1994

"Besleged and Intemed," Centre Culturel Obala, Sarajevo "Sarajevo, ville martyre," Scène Nationale de Bayonne