Fragmentations singulières par Benoit Sabourdy – Galerie Adrian Bondy/Paris

(c) Benoit Sabourdy Mind’s Eye / Galerie Adrian Bondy.
(c) Benoit Sabourdy
Mind’s Eye / Galerie Adrian Bondy.


Au niveau plastique, les photographies de Benoit Sabourdy ont des antécédents évidents dans la Nouvelle Vision des années vingt/trente. On pourrait citer Moï Ver et Alexander Rodchenko, et aussi pour certaines de leurs images Heinz Hajek-Halke, Jean Dréville, Maurice Tabard, André Kertész… L’approche de Benoit Sabourdy est néanmoins distincte et originale puisqu’il se sert souvent de multi-exposition plutôt que de surimpression et obtient ainsi des images moins constructivistes que surréalistes, laissant une grande place à l’imaginaire du spectateur(…).

Jusqu’au 25 juin
Mind’s Eye / Galerie Adrian Bondy
221 rue Saint-Jacques
75005 Paris