Café images du 4 septembre 2021 : Tami Notsani

Tami Notsani, Sans titre, 2009, série Comme beaucoup de choses dans ce pays
© Tami Notsani / ADAGP, 2021


Ce Café images de rentrée était l’occasion de nous retrouver, accueillis par l’équipe de la Médiathèque Edmond Rostand.
Nous avons d’abord échangé ensemble sur l’actualité de l’association, vos idées et vos propositions puis, nous avons poursuivi par une rencontre avec la photographe Tami Notsani, dont l’exposition La pendule qui dit non a été présentée à la Médiathèque de mai à juillet 2021.

« Née en Israël en 1972, Tami Notsani a quitté son pays en 2000 pour venir vivre en France. Après des études scientifiques, elle se tourne vers la photographie à l’Ecole des Beaux-Arts de Jérusalem, Bezalel, puis suit un troisième cycle au Fresnoy, studio national des arts contemporains. À travers une pratique qui se déploie entre la photographie, la vidéo et plus récemment l’installation et les performances participatives, elle développe une réflexion autour de l’identité , l’intime, la mémoire, la transformation et la transmission. 

Pour la série Comme beaucoup de choses dans ce pays, elle s’appuie sur une connaissance profonde des paysages et des lieux photographiés pour nous proposer une approche documentaire intimiste. Dans ses images, la petite histoire rejoint et éclaire la grande. Un détail à première vue anodin devient extrêmement signifiant et nous parle des cicatrices et strates d’histoires qui ont sédimenté ce pays. Réalisés au moyen format, ses paysages au carré  sont d’une grande précision dans la prise de vue mettant en valeur le sujet ici personnifié  et appréhendé comme s’il s’agissait de réaliser un portrait. À la manière de Depardon, sa connaissance intime des territoires lui permet de percevoir les «à côté» de ces espaces parcourus et de les faire parler. Elle contribue ainsi à travers son corpus d’images poétiques parfois nostalgiques, souvent drôles (même si derrière se cache une réalité très dure), à éclairer l’histoire géopolitique d’un pays en guerre et aux frontières fluctuantes depuis 1948, et à sa manière aide à la construction d’un récit historique contemporain et non manichéen autour d’Israël. »
Muriel Enjalran, Directrice, FRAC Provence- Alpes-Côte d’Azur, extraits de la biographie

Cette rencontre était animée par David Tanné, Coordinateur culturel, co-responsable du Fonds photo de la Médiathèque Edmond Rostand.
Eric Degrois accueillait les membres de Gens d’images.